Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Art-Histoire-Littérature

Henri Edmond Cross, (1856-1910)

5 Janvier 2015 , Rédigé par Anne-Maya Guérin

Henri Edmond Cross, (1856-1910)
Henri Edmond Cross, (1856-1910)
Henri Edmond Cross, (1856-1910)
Henri Edmond Cross, (1856-1910)
Henri Edmond Cross, (1856-1910)
Henri Edmond Cross, (1856-1910)
Henri Edmond Cross, (1856-1910)
Henri Edmond Cross, (1856-1910)

Henri Edmond Cross (Delacroix) 1856-1910

il choisit de changer son nom afin de ne pas être confondu avec eugène Delacroix.

Un des principaux adepte du mouvement néo-impressionniste avec Seurat et Signac, il se décrit lui même comme un grand rêveur, un grand instinctif qui voit dans la théorie néo-impressionniste un cadre qui lui permet de canaliser ses émotions.

»Dans la création, il y a, coté de l’instinct, une grande part de volonté, et la volonté ne peut s’appuyer que sur une base précise. Cette précision m’occupe. Je la cherche dans les lois du contraste des teintes. Je ne me laisse aller à trop raisonner, je crois au contraire que c’est ce qui me manque le plus. Mes sensations, par suite de la qualité de mon tempérament demande la grammaire, la rhétorique, et la logique ».

Sa peinture montre une grande attention à la lumière, et la rend avec une infinie douceur

Cross séjourne à St Tropez en 1904, chez Signac où il rencontre Matisse qu’il initie à l'aquarelle et au divisionnisme.

Henri Edmond cross est un des membres fondateur du salon des indépendants,

L’exposition des artistes indépendants de 1884 a lieu du 15 mai au 1er juillet 1884, autorisée par le ministère des beaux arts et la ville de Paris. Elle aura lieu dans le baraquement B, cours des tuileries (baraquement qui avait était construit pour abrité provisoirement un service des Postes et Télégraphes).402 artistes répondent à l’appel et fondent la société des artistes indépendants.

« Tous ceux qui aspiraient à se débarrasser du joug du jury, tous ceux qui se désintéressent des combines électorales et des récompenses répondirent à l’appel. » Paul Signac.

C’est là que Seurat, Signac, et Cross, qui découvrent dans leurs peintures les mêmes recherches se rencontrent. Ensembles ils commencent à élaborer une manière de peindre, que l’on appellera « néo-impressionnisme », ou « chromo-luminariste », les deux termes sont proposés par le critique d’art Félix Fénéon, qui soutient les recherches menées par ces jeunes peintres. Leurs objectifs sont opposés à ceux de l’impressionnisme, en effet les impressionnistes privilégient la touche au détriment du dessin et font une peinture instinctive, alors que les néo-impressionnistes cherchent à retrouver dans leur peinture une ordonnance une construction, sans pour autant perdre les apports de l’impressionnisme dans le rendu de la lumière. Ils cherchent à rénover l’impressionnisme à la rendre plus rigoureux.

Ils basent leur approche de la peinture sur des textes scientifiques.

Henri Edmond Cross, privilegie l'aquarelle pour réaliser des notes sur le motif, qu'il recompose ensuite en atelier.

Sa vie fut marquée par la maladie, une maladie des yeux, qui l'obligera a rester de long mois dans le noir les yeux bandés, et à la fin de sa vie, un cancer l'emportera rapidement.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article