Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Art-Histoire-Littérature

la tapisserie moderne : des lissiers d'exception, Yvette Cauquil-Prince

14 Mars 2015 , Rédigé par Anne-Maya Guérin

la tapisserie moderne : des lissiers d'exception, Yvette Cauquil-Prince
la tapisserie moderne : des lissiers d'exception, Yvette Cauquil-Prince
la tapisserie moderne : des lissiers d'exception, Yvette Cauquil-Prince
la tapisserie moderne : des lissiers d'exception, Yvette Cauquil-Prince
la tapisserie moderne : des lissiers d'exception, Yvette Cauquil-Prince

Yvette Cauquil-Prince (10 July 1928–1 August 2005), licière d’origine belge, fut un artisan reconnu pour ses interprétations de cartons de tapisseries de grands artistes du XXème siècle. Elle est connue pour sa longue collaboration qui la lia à Marc Chagall, avec le quel furent créées 40 tapisseries, elle réalisa également des tapisseries à partir de tableaux ou de cartons de Picasso, Max Ernst, Roberto Matta, Paul Klee, Kandinsky, Brassai, Alexander Calder, Niki de St Phalle, et de nombreux autres.

Lors d’une interview elle déclara, « je suis comme un chef d’orchestre et Chagall est la musique. Je dois comprendre son travail afin de me fondre dedans au point de ne plus exister ». Chagall l’appelait le « Toscanini de la tapisserie » et déclara qu’il n’y aurait pas eu de tapisseries de Chagall sans elle. Elle tissa à partir des cartons de Chagall des tapisseries pour d’importantes institutions américaines, comme le musée Juif de Milwaukee.

Cependant au début des années 70, la femme de Chagall, jalouse de cette amitié exceptionnelle, qu’elle empêcha toute tapisserie de se faire pendant une dizaine d’années, en effet Chagall appelait Yvette Cauquil Prince sa « petite fille », sa « fille spirituelle ». Durant cette période Yvette Cauquil Prince privilégia sa collaboration avec Max Ernst.

Cependant peu de temps avant sa mort de Marc Chagall, son épouse permit à Yvette Cauquil de reprendre sa collaboration avec l’artiste. Chagall lui fit promettre de continuer à transformer ses tableaux en tapisseries même après sa mort, ce qu’elle fit avec la bénédiction des enfants et petits enfants de Marc Chagall.

La dépouille du Minotaure en costume d'Arlequin, 1995

Laine, exemplaire unique

H : 402 ; L : 454 cm

Marque du maître d'oeuvre, Yvette Cauquil-Prince

Exécuté sur métier de basse lisse

Transcription sur carton Yvette Cauquil-Prince

Réalisation atelier Yvette Cauquil-Prince

D’après La dépouille du Minotaure en costume d'Arlequin

De Pablo PICASSO (1881-1973)

Gouache et encre de chine sur papier, 44,5x54, 5 cm

Musée Picasso, Paris Collection particulière

La Mariée du vent, 1976

Laine, 1/1

H : 185 ; L : 226 cm

Marque du maître d'oeuvre, Yvette Cauquil-Prince en bas à droite

Exécuté sur métier de basse lisse

Transcription sur carton Yvette Cauquil-Prince

Réalisation atelier Yvette Cauquil-Prince

D’après La Mariée du vent

De Max ERNST (1891-1976)

H/T, 65x81 cm

Collection particulière

Le licier, est plus qu’un simple exécutant. En effet certains liciers restent exigeants quand aux cartons qui leur sont fournis, ceux-ci doivent permettre toute l’expression des possibilités techniques du licier. François Tabard y étaient vigilant, il a travaillé avec Denise René pour la transcription de carton réalisé par des artistes abstraits, une série furent réalisées à partir des « hommages aux carré » de Joseph Albers, la simplicité des formes a amené Tabard a décliner d’autres commandes, ces compositions n’ayant selon lui pas assez d’intérêt quand aux formes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article